L’année 2017 en rétrospective

  • Le marché boursier américain a gagné 17 % en monnaie canadienne. Le secteur de la technologie, propulsé en partie par les actions des « FAANG » (pour Facebook, Apple, Amazon, Netflix et Google), a le plus contribué à la performance. Aujourd’hui, le secteur représente 23,8 % de l’indice S&P 500, la troisième pondération en importance de tous les secteurs après la technologie en 1999-2000 et l’énergie en 1980-1981.

À propos des placements alternatifs et des fonds de placement privés

Comme nos clients se posent bien des questions quant à l’attrait de bon nombre de placements alternatifs et de fonds de placement privés, nous avons décidé d’aborder le sujet. L’argumentaire de vente derrière ce genre de produits s’articule d’ordinaire autour la volatilité apparemment plus faible qu’ils présentent tout en offrant des perspectives de rendement similaires ou des flux de revenus plus élevés et stables que ce que proposent les instruments à revenu fixe traditionnels. Ces arguments sont-ils fondés ou, à l’inverse, les vendeurs omettent-ils délibérément de mentionner certains des risques moins apparents, mais inhérents à ces genres de placements?

Les avantages de commencer à épargner tôt

Les marchés semblent encore bien décidés à continuer l’escalade du fameux mur d’inquiétudes causé, entre autre, par un président qui semble bien plus intéressé à s’attirer le plus de projecteurs médiatiques possible, avec des « tweets » qui défient la loi de la diplomatie plutôt qu’à autre chose.  On se demande parfois si ce n’est pas lui qui est le roi des « fake news », soit des fausses nouvelles…  Une chance que le système politique américain est bien bâti.  La constitution américaine est écrite de sorte qu’un seul palier gouvernemental ne peut pas modifier la direction que prend le pays

Donald Trump: changer son fusil d'épaule? Le paradoxe de l'indexation... La volatilité...

C’est malheureux à dire mais il semble que les marchés financiers s’avèrent en désaccord avec l’évaluation de la popularité du président Trump que nous proposent les médias. Malgré le fait qu’il est difficile de développer notre appréciation pour le président américain, en tant que gestionnaires de portefeuilles, on peut quand même porter notre attention sur certains points de son message qui soulignent les principaux moteurs du système capitaliste et leurs effets sur les marchés financiers.

Brexit, Trump, Quoi d’autre?

Bien que 2016 fût une année où les marchés financiers ont connu beaucoup d’animation, tant au niveau des actions, des obligations, des devises ainsi que dans toutes les autres classes d’actifs qui pourraient vous passer par la tête, l’année 2016 a surtout été marquée par l’élection présidentielle américaine et le Brexit.

Pages