Gestionnaires en action: impossible de prévoir les mouvements boursiers

Médias

Les investisseurs qui tentent de synchroniser leurs investissements avec les mouvements boursiers on beaucoup plus à perdre qu'à gagner, soutient Vincent Fournier, gestionnaire de portefeuilles chez Claret. Ce dernier explique par exemple que de nombreux facteurs doivent être réunis pour arriver à vendre au sommet et à racheter plus tard au creux, il faut arriver à prédire correctement quand les marchés amorceront leur correction, l'ampleur de la chute et la vélocité à laquelle les indices toucheront leur creux avant de repartir à la hausse. Un tâche pratiquement impossible, même pour le plus avisé des investisseurs.

Visionner l'entrevue sur Les Affaires