GLV: l’actionnaire mécontent conservera ses actions

Médias

Une semaine après l'annonce de la vente de la division de pâtes et papiers de GLV au duo père-fils de Laurent et Richard Verreault, un important actionnaire mécontent se résigne à conserver ses actions. La firme montréalaise Claret, qui détient plusieurs millions d'actions de GLV, soit une participation d'environ 5%, se dit coincée.
Lire la suite sur La Presse