GLV: le fondateur achète une division, un actionnaire s’indigne

Dans les médias

GLV (Tor., GLV.A) veut revendre sa division de pâtes et papiers à son cofondateur pour 65 M$. Critiquée par un important actionnaire, la transaction a été faite en toute indépendance, défend la direction de l’entreprise montréalaise.
Lire la suite sur Les Affaires