John Paulson «aurait aussi pu faire faillite. La vente à découvert, c’est ça… ».

Dans les médias

Mais s’il a pu gagner autant d’argent en 2007, c’est que son fonds a fait de la vente à découvert à très grande échelle sur des titres liés au secteur hypothécaire, lequel s'est effondré de façon violente.

Lire la suite sur Le Devoir...