Les impôts!

Actualité

En cette saison de l’impôt, voici une belle histoire qui résume bien notre système d’imposition.

Supposez qu’à chaque jour 10 personnes sortent dîner au restaurant et partagent la facture de $100 de la même proportion que leurs impôts. Les 4 premiers - les plus pauvres - ne paient rien; le 5ième paie $1; le 6ième $3; le 7ième $7; le 8ième $12; le 9ième $18. Le 10ième - le plus riche - paie $59. Les 10 dînent donc au restaurant chaque jour et sont bien heureux jusqu’au jour où le propriétaire, pour les remercier, décide de réduire la facture de $20. Le repas coûterait maintenant $80. Le groupe voulait encore partager la facture de la même méthode. Les 4 premiers ne paieraient donc toujours rien et mangeraient encore gratuitement. Les 6 autres se rendirent comptent que $20 divisés en 6 égale $3.33 mais en soustrayant ce montant pour chacun, les 5ième et 6ième personnes se verraient recevoir des sous pour manger! Le propriétaire suggéra ceci : maintenant le 5ième ne paiera plus rien, le 6ième paiera $2, le 7ième $5, le 8ième $9, le 9ième $12, laissant le 10ième avec une facture de $52 au lieu de $59. Tous les 6 se porteraient donc mieux. Et les 4 premiers continueraient à manger gratuitement. Cependant une fois hors du restaurant, le groupe commença à comparer leurs rabais. «Je n’ai eu qu’un dollar sur $20», déclara le 6ième. En pointant le 10ième : «lui a eu $7 ». « Ouais, c’pas juste » exclama le 5ième, «je n’ai eu que 1$ moi aussi ». «C’est vrai » interjeta le 7ième. «Pourquoi a-t-il $7 alors que je n’ai eu que $2? ». «Les riches ont toujours toute ». «Une minute » crièrent les 4 premiers. «Nous on n’a rien eu pas en toute, le système exploite les pauvres ». Les 9 individus encerclèrent le 10ième et continuèrent à le harceler et à l’injurier. Le soir suivant, le 10ième ne se pointa pas au repas et les 9 autres mangèrent donc en paix. Mais quand arriva le temps de payer, ils découvrirent un point important: il leur manquait $52! Et c’est ainsi que fonctionne notre système d’impôt. Ceux qui gagnent le plus paient le plus. Lors d’une réduction d’impôts, ils reçoivent un peu plus de bénéfices en chiffre absolu. Continuez à trop les taxer, les harceler car ils sont riches, les attaquer car ils ont réussis à accumuler des sous, et peut-être qu’un jour ils ne se montreront plus à table.